Autoconsommation électrique : enjeux et pistes de valorisation

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Autoconsommation électrique : enjeux et pistes de valorisation

Alors que les énergies renouvelables devront représenter au mois 35% du mix électrique en 2028, comment les pratiques d'autoconsommation électrique peuvent se déployer sur le territoire ? Comment les acteurs peuvent intégrer ces installations dans leurs valorisations immobilières ? Éléments de réponse avec cette étude de l’OID.

Cette étude sur l'autoconsommation électrique en France propose un tour d'horizon des enjeux réglementaires, techniques et fiscaux de l'autoconsommation électrique à partir d'installations photovoltaïques en France. L'analyse porte également sur les leviers de valorisation mobilisables par les acteurs du secteur, et présente 10 recommandations tirées des retours d'expériences pour les porteurs de projets.

LE RÉSUMÉ DE L'ÉTUDE 

L’OID a réuni pendant une année un groupe de travail co-piloté par Poste Immo et composé de professionnels du secteur comme Cushman & Wakefield, EDF R&D, Green Affair, Horizon AM, Immo Mousquetaires, Nexity et Perial Asset Management. L’objectif était de partager les premiers retours d’expérience sur les dispositifs d’autoconsommation électrique, afin de mettre en lumière les freins et les leviers d’action, tout en réfléchissant aux impacts en termes de valorisation immobilière.

La question de l’autoconsommation électrique à partir d’énergies renouvelables (EnR) (photovoltaïque en l’occurrence) s’inscrit en effet dans un contexte porteur : la France prévoit dans sa Programmation Pluriannuelle de l’Energie que les EnR représentent 35% de son mix électrique en 2028. Par ailleurs, la mise en œuvre du la RE2020, et plus encore du dispositif éco-énergie tertiaire concourt à cette dynamique :  l’autoconsommation pourrait notamment s’appuyer sur un dialogue bailleur-preneur à bail fructueux permettant de proposer au locataire un service complémentaire de sécurisation d’une partie des charges locatives. Un service d’autant plus appréciable que les experts anticipent pour les années qui viennent un renchérissement du coût de l’approvisionnement électrique. Enfin, la loi Energie-Climat vient compléter le paysage en imposant d’installer un certain quota d’EnR sur certaines typologies d’actifs.

Comment faire pour que les installations d’autoconsommation se déploient à grande échelle sur le territoire ? Valoriser au mieux les installations, en privilégiant un sur-loyer distinct associé aux centrales lorsque c’est possible est une première piste efficace. Le tiers-investissement constitue également une modalité intéressante : ce modèle consiste à faire entrer un tiers-investisseur prenant en charge tout ou partie des coûts ainsi que les formalités administratives dans le montage, un avantage de nature à rassurer les porteurs de projets.

Un travail sur la complexité administrative et fiscale semble indispensable : les acteurs sont encore trop souvent découragés par des appels d’offres lourds pour la revente de leur surplus d’électricité, des incitations financières limitées, et des délais de raccordement poussés au maximum. Ces freins pèsent sur la rentabilité financière des projets, notamment sur le dimensionnement des centrales. Certains autoconsommateurs préfèrent ainsi structurellement sous-dimensionner leurs installations pour ne pas avoir à gérer de surplus d’électricité ! Une grande marge de progression existe donc pour optimiser la rentabilité de ces dispositifs, afin qu’ils puissent se déployer à grande échelle sur le territoire français, à l’image de la situation de nos voisins anglais et allemands par exemple.

L'ÉTUDE DANS SON INTÉGRALITÉ

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles