Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Au service de la polyvalence

Sujets relatifs :

Au service de la polyvalence

Le soin apporté aux tribunes télescopiques en termes d’acoustique et de confort fait oublier au spectateur le caractère amovible de la structure. En outre, l’automatisation de leur mise en place facilite le travail des opérateurs.

c’est à la faveur de l’émergence des salles dites « polyvalentes » dans les années 80 que le marché des tribunes escamotables a pris son essor. La question que ne manquait pas de poser l’élu à la maîtrise d’œuvre qu’il sollicitait, était : « Comment moduler ma salle pour rentabiliser l’investissement de la collectivité ? ».

Autrement dit, comment faire d’une salle de sports une salle de spectacles et inversement.
Supprimer les tribunes a dû être une solution rapidement envisagée. Restait à en rendre simple l’escamotage.
Si la tribune télescopique ne constitue pas l’unique solution (cf. encadré), elle est actuellement (et de très loin) la plus répandue. Le récent concept d’« arena », telle la Park & Suites Arena de Montpellier (34) ou la Kindarena de Rouen (76), renouvelle à une échelle plus industrielle, le concept de la salle polyvalente. L’arena peut accueillir concerts, spectacles et sports multiples aux aires de jeux distinctes. Encore peu nombreuses en France, elles devraient constituer un marché relais pour les tribunes télescopiques.
On peut mettre en avant quatre avantages à recourir à une tribune télescopique pour le maître d’ouvrage.
Caractère amovible. Déjà développé plus haut, le premier d’entre eux tient à son caractère amovible qui offre une certaine polyvalence à la salle. Tandis qu’une salle nue permet repas, salons, expositions, une fois la tribune mise en place, on peut accueillir rencontres sportives, spectacles ou conférences.
Confort visuel. Deuxième argument : les tribunes apportent un confort visuel au spectateur que de simples rangées de chaises ne peuvent assurer. Dans une configuration plate, dès le troisième rang, on ne voit plus rien.
À noter que certaines configurations de tribunes télescopiques placent deux rangs de sièges sur un seul plateau. La perte de confort visuel pour le rang situé à l’arrière du plateau n’est pas négligeable.
Confort d’assise. Parce que ces tribunes peuvent aller jusqu’à être dotées de sièges de type cinéma, elles sont susceptibles d’apporter un confort d’assise équivalent à celui d’une salle de spectacles traditionnelle à gradins en dur.
Confort des opérateurs. En permettant la mise en place rapide (de quelques minutes à quelques heures) d’une tribune de plusieurs centaines de places avec l’intervention sécurisée de quelques opérateurs, la solution télescopique constitue une alternative aux tribunes démontables. Dans cette optique, une tribune entièrement automatisée dont la mise en place se fait en appuyant sur un bouton de télécommande apparaît la solution ultime.

Principes techniques

La norme NF EN 13200-5 d’octobre 2006 relative aux tribunes télescopiques les décrit comme « une série d’assemblages de plates-formes ou de planchers supportés par des poteaux verticaux principaux montés sur des trains de roues […] permettant l’ouverture et la fermeture du système à la surface du sol. Chaque rangée ou plancher s’emboîte dans le précédent, de manière à constituer une structure qui, lorsqu’elle est ouverte et en position d’utilisation, se comporte comme une charpente unique allant d’un niveau bas, à l’avant, au plancher le plus haut, à l’arrière. » Sur chaque plancher est fixée une rangée de sièges eux-mêmes repliables. Ceux-ci se glisseront sous le plancher supérieur lorsque l’on refermera la tribune. Une fois close, la tribune constitue une colonne large d’un seul plateau, généralement entre 1,25 et 1,40 m. Sa hauteur varie selon le nombre de rangées prévu sur la tribune.
Chaque tribune est unique, car fabriquée sur mesure pour un lieu donné. Chacun des fournisseurs dispose à cet effet d’un bureau d’études en interne qui prend en charge le dimensionnement de l’objet.

Contact hyperstatique ou porte-à-faux

La structure d’une tribune est une somme de plates-formes de différentes hauteurs, emboîtées les unes dans les autres. Au sommet de chacune, le plateau ou palier, un plancher bois reposant sur des raidisseurs métalliques, reçoit les sièges (qui seront fixés au travers du bois sur les tubes de métal). La largeur de ce plateau définit la largeur entre rangées. Cette dernière est de l’ordre de 90 cm pour une tribune de spectacles et peut se réduire à 70 cm pour une tribune de sport, dont le confort global est traditionnellement moindre. De la même façon, l’entraxe entre les pieds de fauteuils passe de 55 cm pour une tribune de spectacles à 50 cm voire 48 cm pour une tribune sportive. L’arrivée des arenas en France augmente sensiblement le niveau de prestation pour la tribune de sport. Et pour cause, ce sont les mêmes sièges qui accueilleront le spectateur du match de basket et du concert de variétés.
L’ossature de chaque plate-forme est constituée de tubes ou de profilés semi-ouverts en acier de section carrée ou rectangulaire mécanosoudés. Des structures en aluminium existent pour un usage en milieu marin, sur un paquebot de croisière par exemple avec le double avantage d’être léger et de ne pas se corroder. La galvanisation complète de la structure est une autre solution, préconisée pour des tribunes extérieures sujettes aux intempéries.
La largeur d’une tribune peut dépasser les 50 m de long. Celle-ci sera alors constituée d’une somme de modules (de 5 m par exemple), solidarisés entre eux à l’occasion du montage.
Parce que les plates-formes coulissent les unes dans les autres et que la stabilité de la tribune est une priorité, guidage et verrouillage sont des points cruciaux. La plupart des fournisseurs proposent un guidage par roulement à billes en haut (au niveau du plateau) et en bas (au niveau des pieds). Lionel Soulié, architecte et scénographe (Atelier Acora) et fin connaisseur des solutions de tribunes télescopiques, précise : « Il y a deux grands principes techniques. Quand la tribune se déplie, soit les paliers restent en contact de façon hyperstatique, mais rigide, soit tous les paliers sont en consoles, c’est-à-dire en porte-à-faux pendant la translation et prennent leurs appuis une fois ouverts. Si l’hyperstatisme de la première solution fait craindre le blocage en cas de sols peu plats, dans les faits, les deux solutions fonctionnent sans problème » .
La norme exige, logiquement, que des dispositifs de verrouillage mécanique empêchent la tribune de se replier une fois ouverte. Elle stipule également que, si la tribune n’est pas fixée au bâti, le rapport entre hauteur et profondeur de la tribune une fois repliée ne doit pas dépasser 3,5 : 1. Si tel est le cas, une preuve documentée de la stabilité doit être fournie, ainsi qu’un enregistrement de l’analyse des risques.

Confort acoustique et confort d’assise

Le ressenti de sécurité du spectateur passe, lui, par l’absence de bruits suspects, bruits de métal en particulier qui évoqueraient le caractère rapporté de la tribune. L’objectif est bien sûr que le spectateur ne se rende pas compte qu’il est sur une structure amovible. Les fournisseurs proposent soit des butées caoutchouc, des patins d’appuis en élastomère, soit une conception où chaque rang est en appui sur le précédent empêchant les grincements entre les deux. Le bois des planchers participe également au confort phonique. On utilise du contreplaqué multipli de forte épaisseur (18 mm). La moquette viendra compléter la sensation de confort et de robustesse.Si l’ouverture d’une tribune de 4 rangs mesurant 7 mètres de long, peut être pratiquée manuellement sans grande difficulté à l’aide d’un timon, il n’est évidemment pas de même pour une tribune de grande envergure. L’automatisation devient alors une nécessité. Elle s’applique en priorité à l’ouverture/fermeture de la tribune, mais peut aussi concerner les garde-corps, le bardage, les premières marches et bien sûr les sièges.
Si beaucoup de tribunes sont fixées sur l’un des murs de la salle et viennent docilement se ranger contre celui-ci, ranger la tribune dans un local annexe, ou plus simplement sur un autre mur, peut s’avérer nécessaire à la reconfiguration de la salle. Le bloc tribune peut être équipé d’un système à coussin d’air ou de roues mues par moto- réducteurs (pour translation et rotation). Enfin, le chariot élévateur est aussi une solution. Il faut prévoir alors les trous nécessaires au passage de la fourche. La capacité en poids du chariot viendra limiter le recours à cette solution pour les tribunes de grande taille.
En ce qui concerne le siège, le choix dépend de la destination de la tribune. Sachant que, traditionnellement, les tribunes de salles de sports sont plus rustiques que celles destinées aux spectacles. Les sièges plus confortables, de type cinéma, peuvent avoir une incidence sur la hauteur nécessaire entre deux paliers, du fait de leur épaisseur une fois repliés. Les fauteuils peuvent être positionnés en nez de palier ou en fond de palier. S’ils sont positionnés en fond de palier, le premier rang devra être rapporté après l’ouverture de la tribune.
La marge de négociation sur le prix de la tribune ne se fera guère sur la structure télescopique en elle-même, mais plutôt sur la qualité de la finition et, évidemment, sur les sièges.
Voici quelques ordres de grandeur : pour une coque plastique, il faut compter 20 € ; pour un siège bois avec un tissu d’habillage qualitatif, 120 €. Un siège de type spectacles avec un tissu spécifique atteindra facilement les 350 €.
Élément de sécurité indispensable, les garde-corps sont présents au sommet de la tribune et le long des escaliers extérieurs. S’ils sont fixes au sommet, sur les côtés de la tribune, ils peuvent être rapportés ou rendus eux aussi télescopiques. De même pour les bardages, les panneaux latéraux qui empêchent l’accès au-dessous de la tribune.

FABRICANT

Conception de la structure

Conception du guidage

Verrouillage

Dispositifs d’isolation phonique

Automatisation

Déplacement

Garde-corps

Bardage

Matériau des planchers

Finition

Bertele

• Poutres portantes des plateaux : 120 x 60 x 3 cm
• Traverses frontales des plateaux : 60 x 40 x 3 - 40 x 40 x 3 cm
• Poutres : 50 x 50 x 3 cm
• Tirants : 50 x 40 x 3 cm
• Poutres verticales : 120 x 60 x 3 cm
• Chariots : 120 x 60 x 3 cm

• En partie inférieure, chariot à la base sur rails avec roulements à billes préposés à éliminer les jeux latéraux et annuler les frottements
• Partie supérieure : rails de guidage en U avec une douille en nylon pour éliminer les déplacements latéraux

Partie supérieure : entre les plateaux le système de blocage d’avancement du plateau est réalisé à l’aide de douilles d’arrêt en nylon
• Partie basse : fin de course entre deux chariots • Système automatique de blocage/déblocage

Des cylindres en plastique sont installés entre les différents plateaux pour le glissement et la séparation entre métal et métal

• Bardages télescopiques
• Première marche
• Garde-corps semi-automatiques
• Le basculement/relevage des sièges s’effectue à l’aide d’une pédale commandant une rangée de plusieurs sièges

Pour les mouvements longitudinaux : moteurs sur roues
• Pour le pivotement : chariots ou système sur coussin d’air intégré sur des chariots spéciaux

Les garde-corps peuvent être en plexi, en tôle perforée ou autre matériel préconisé

Les bardages sont disponibles en tissu, en tôle perforée ou autre matériel préconisé

Contreplaqué imperméable et ignifugé • La surface est revêtue d’une résine antidérapante • On peut y appliquer tout autre matière comme linoléum, moquette ou autre

Peinture en poudre polyester et galvanisation à chaud pour les pièces extérieures • Finition adaptée aux exigences requises

Doublet

La structure de la tribune est composée de modules assemblés entre eux
La structure est composée de tubes (pieds en tubes de 150 x 50 mm, en acier de 3 mm) et profilés semi-ouverts
• Grâce à la forme en trapèze du support, les plateaux ont des porte-à-faux constants

Pour maintenir les modules parallèles, lors de l’ouverture et de la fermeture de la tribune, des éléments de guidage sont installés en haut et en bas de chaque plateau
• Dans la partie supérieure de la structure, le guidage est assuré par des galets en nylon en appui sur les traverses des plateaux
• Dans la partie inférieure, un roulement monté dans une coulisse fixée sur le sommier guide la structure.

nc.

nc.

nc.

nc.

nc.

Bardages télescopiques en aluminium teinté masse
• Bardages démontables en medium, en treillis soudé, en bâche PVC, en tôle perforée

nc.

Possibilité de galvanisation complète pour solution en extérieur

Husson International

Structure métallique mécanosoudée en tubes et profilés acier.
• Structure verticale en tube rectangulaire de 150 x 50 x 3 cm au minimum
• Contreventement de chaque rangée en tube carré de 50 x 50 x 3 cm
• Boulonnerie spéciale avec écrous freins

Guidages hauts par roulement à billes
• Au niveau du sol, les trains de roues sont guidés automatiquement les uns par rapport aux autres • Chaque train de roues est équipé d’un rail de guidage avec roulement de guidage bas et butée d’arrêt

En position ouverte, un système automatique de répartition des charges au sol est prévu par escamotage des roues sous l’effet de la surcharge due aux spectateurs
• Ce dispositif de blocage empêche tout déplacement des appuis par rapport au sol et limite la pression sous patins, à un maximum de 10 kg/cm 2

La reprise des charges verticales à chaque rangée • Chaque rang est en appui sur le précédent • Ce dispositif spécifique supprime tous les bruits lors des déplacements du public dans la tribune

Garde-corps latéraux
• Bardages latéraux
• Fauteuils (certains modèles)

Les trains de roues sont montés sur des boggies articulés assurant un parfait contact de toutes les roues avec le sol lors des manœuvres de la tribune à vide
• Rails porteurs équipés chacun de 4 roues diamètre 120 mm en polyamide ou en néoprène non-tachant

Garde-corps latéraux rabattables :
cadre acier avec barreaudage ou remplissage tôle ou mélaminés.
• Peint à la poudre polyester cuite au four, coloris au choix dans le nuancier RAL.

Bardages latéraux télescopiques, en toile PVC précontrainte, en toile PVC précontrainte microperforée
• En tissu velours, en panneaux mélaminés,
• En tôle pleine ou perforée

Les planchers sont en panneau bois 21 mm, formant support de sièges et de marches dans les accès
• Les sièges sont fixés sur les traverses métalliques supports présentes tous les 50 cm (ou 45 cm suivant entraxe)

Traitement par procédé électrostatique avec laque polyuréthanne
• En standard, moquette aiguilletée en matière 100 % antistatique
• Épaisseur totale : 3,8 mm
• Coloris au choix

Master Industrie

Dimension des profils : 120 x 60, 100 x 50, 40 x 40 ép. 3 mm
• Les profils sont rectangulaires ou carrés fermés

Guidage par galets Ertalon en partie haute des gradins et guidage par patins
• Ertalon lubrifié sur 2 axes en partie basse, avec dispositif antibasculement des consoles • Parallélisme assuré par la combinaison des 2 guidages et système de glissières à guidage 2 axes

En partie haute des gradins, verrouillage haut par système de came actionné par gradin inférieur
• En partie basse, double verrouillage par système mécanique usiné
• Système d’appui au sol en partie arrière des consoles fonctionnant par système de cames pour un appui optimum au sol

• Appui de chaque plateau de gradin sur des butées caoutchouc progressives
• Appui vertical permanent sur des éléments usinés non-métalliques
• Rondelles d’appui au niveau des articulations recevant les bracons et traverses des gradins

• Panneaux latéraux télescopiques sur la hauteur totale de la tribune
• Garde-corps latéraux télescopiques, se dépliant sur un même axe
• Fauteuil : repliement et dépliement des fauteuils par système mécanique assisté par vérins à gaz
• Première marche au sol

Système breveté permettant une manœuvre à distance des modules de tribune pilotée à distance par joystick
• Manœuvre à distance de l’accrochage à l’arrière de la tribune
• Manœuvre automatique de translation latérale et de rotation de la tribune télescopique pour configurations différentes, sans aucun système de levage, toutes les roues de la tribune restant au contact du sol

Garde-corps réalisé en découpe laser tube
• Remplissage du garde-corps en tôle perforée, mélaminé ou verre sécurit • Coloris peinture polyester de l’armature des garde-corps au choix du client

Panneaux latéraux réalisés en mélaminé • Tôle perforée • Combinaison de 2 matériaux • Toile M1 • Couleurs multiples au choix

Panneaux multipli hêtre
• Revêtements moquettes ou PVC, selon finition
• Finition complémentaire en parquet bois massif vernis avec essence et teinte au choix • Panneau multipli hêtre antidérapant

Finition peinture époxy avec cuisson teintes multiples au choix
• Finition électrophorèse par trempage complet dans bains de peinture
• Traitement de galvanisation pour les tribunes en extérieur

Samia-Devianne

Profilés tubulaires fermés déterminés par les notes de calcul

Guidage en tête et en pied par roulements à bille étanches

Inter-verrouillage automatique des gradins entre eux • Vérins de blocage arrière et motorisation irréversible

Sommiers des gradins reposant sur des patins d’appuis en Technyl

• Garde-corps télescopiques ou rabattables sur les gradins
• Bardages télescopiques • Marches intégrées sur les sommiers des gradins

Déplacements par motorisation intégrée à marche différentielle ou coussins d’air ou transpalette électro-hydraulique…

Adaptation des finitions dans les limites des résistances attendues, des dimensionnements et des poids rappelés dans les normes et règlements en vigueur

Adaptation des finitions dans les limites des résistances attendues, des dimensionnements et des poids rappelés dans les normes et règlements en vigueur

Contreplaqué multipli avec revêtement moquette type aiguilletté ou PVC ou résine phénolique matricée antidérapante

Peinture époxy gamme RAL

N°324

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°324

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles