Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Atex n° 2385 - Le bambou emboîte le pas du public

Cédric Rognon

Sujets relatifs :

, ,
Atex n° 2385 - Le bambou emboîte le pas du public

Quelque 1 000 m2 de parquet en bambou, en épaisseur 32 mm, sont en cours d'installation sur le quai transversal de la gare Paris-Nord (fin des travaux prévue mi-2 018).

© Photos Moso International

ATEX n° 2385

Demandeur - Moso

Conçu pour les espaces publics à grand trafic, gares, musées, aéroport… Le revêtement Bamboo UltraDensity, en bambou densifié donc, multiplie les atouts et fait de l'ombre aux solutions à base de bois.

Le bambou est une plante à croissance rapide (jusqu'à 1 m par jour) dont les caractéristiques mécaniques sont proches des bois durs tropicaux, notamment utilisés dans les gares. À la recherche d'une alternative naturelle aux sols et parquets en bois, le bureau d'études Arep, filiale de la SNCF, a pris contact dès 2013 avec Moso International, pionnier des solutions innovantes en bambou. L'entreprise basée aux Pays-Bas, et dont le bambou est cultivé en Chine, a développé une offre adaptée aux exigences de résistance liées aux ERP de catégorie 5 (gares, aéroports, musées… ), utilisable en intérieur ou en extérieur couvert.

Ce système de revêtement de sol en bambou densifié a été approuvé par le CSTB et l'Institut technologique Forêt cellulose bois construction ameublement (FCBA). Il a depuis été mis en place en gare de Bordeaux Saint-Jean. D'autres chantiers sont en cours ou programmés en gares de Paris-Nord et de Lille-Europe.

Une grande stabilité dimensionnelle

L'Atex de cas A délivrée par le CSTB englobe tous les composants du système, posé selon les règles du DTU 51.2. Les lames de revêtement de sol Bamboo UltraDensity, d'épaisseur 32 ou 38 mm et de dimensions 1 900 x 160 mm, sont constituées de fibres de bambou traitées en étuve puis pressées à chaud avec une colle adaptée à un usage extérieur. Elles sont assemblées par un système d'encastrement rainure-languette et vissées sur des lambourdes Bamboo X-treme, en bambou densifié thermotraité (classe 4). Le sol est ensuite protégé par une finition huilée (Woca n° 1) et entretenu par un savon. Ce produit se décline en lames de parquet, mais aussi en marches d'escalier de format 2 440 x 320 x 38 mm.

« Le bambou libère de toutes les contraintes liées au bois, explique Jean-Pascal Costa, directeur France de Moso International. Son classement U4 P4 E2 C2 supplante tous les bois utilisés à ce jour, en particulier les bois exotiques. » À cette résistance à l'usure et au poinçonnement s'ajoutent d'autres atouts parmi lesquels une grande stabilité dimensionnelle permettant de réaliser des zones de 1 500 m² (15 m de large sur 100 m de long) sans aucun joint de dilatation. Par rapport aux bois disponibles sur le marché, citons également une dureté plus élevée (Brinell 9,5 kg/mm² ) et une meilleure résistance au feu (classe de sécurité incendie Bfl-s1 suivant EN 13501-1). En épaisseur 32 mm, le prix de ce parquet posé sur lambourdes varie, en fonction des quantités et contraintes de chantier, de 150 à 200 € HT/m².

N°365

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°365

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

Dossier

5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

Avec des bâtiments compacts à l'enveloppe très isolée, la production d'eau chaude sanitaire (ECS) est devenue un enjeu parfois plus important à traiter que le chauffage. Les résidences[…]

4. Espaces partagés - Cultiver les rencontres et les échanges

Dossier

4. Espaces partagés - Cultiver les rencontres et les échanges

3. Logement - S'installer et se connecter

Dossier

3. Logement - S'installer et se connecter

2. Construction modulaire - Passer ses nuits en boîte

Dossier

2. Construction modulaire - Passer ses nuits en boîte

Plus d'articles