Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Atex n° 2380/2428 - Rupteur thermique pour prédalle non porteuse

Hugo Leroux

Sujets relatifs :

, ,
Atex n° 2380/2428 - Rupteur thermique pour prédalle non porteuse

Différents types d'armature sont prévus selon que le rupteur est posé dans le sens porteur ou non porteur de la façade.

© Otep

ATEX n° 2380 / 2428

Demandeurs - Otep, Rector

Les sociétés Otep et Rector ont toutes deux obtenu une Atex pour des rupteurs thermiques pour dalle béton préfabriquée. Objectif : améliorer la performance thermique des structures béton en ITI.

Les ponts thermiques linéiques de jonction entre la dalle et le plancher constituent une faiblesse des bâtiments isolés par l'intérieur. Sur ce point, la RT2012 oblige, en effet, à ne pas dépasser un coefficient de déperdition linéique psi de 0,6 W/(m.K). Alors que l'isolation par l'extérieur traite ce type de problème par conception, l'ITI impose l'usage de rupteurs thermiques. Depuis la RT2005, qui annonçait la nécessité de traiter les ponts thermiques, les fournisseurs de prédalle béton préfabriquée avaient commencé à s'organiser en conséquence. Rector a ainsi commercialisé ThermoPrédalle dès 2006, une solution de dalle préfabriquée intégrant des rupteurs thermiques, rejoint en 2014 par KP1 et Seac au sein d'un groupement industriel : GIE France ThermoPrédalle.

Les raidisseurs intercalés entre les pains d'isolant assureront, une fois le béton coulé, la tenue mécanique de la façade.

À l'inverse du système Thermo'Otep, Le Rupteur longitudinal ThermoPrédalle comprend un boîtier support de l'isolant (en bleu).

Éviter d'épaissir l'isolant intérieur

Mais ces systèmes ne sont pas toujours suffisants : « Selon les configurations du bâtiment, ces techniques ne permettent pas toujours d 'atteindre le garde-fou de la RT2012 », explique Delphine Wagner, chef de produits chez Rector. Sur un bâtiment en voile béton de 18 cm avec plancher de 20 cm et une ITI de 12 cm, équipé en ThermoPrédalle, la valeur ? peut varier autour de 0,61 W/(m.K). « Cela oblige à compenser avec une épaisseur d'isolant supérieure, en passant, par exemple, à 14 cm », poursuit Delphine Wagner. Pour ne plus avoir à faire ce genre de compromis et gagner en surface habitable ou, tout simplement, en confort, Rector et Otep ont donc chacun développé des rupteurs thermiques plus performants, respectivement baptisés Rupteur longitudinal ThermoPrédalle et Therm'Otep, pour lesquels ils ont obtenu[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

N°365

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°365

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

Dossier

5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

Avec des bâtiments compacts à l'enveloppe très isolée, la production d'eau chaude sanitaire (ECS) est devenue un enjeu parfois plus important à traiter que le chauffage. Les résidences[…]

4. Espaces partagés - Cultiver les rencontres et les échanges

Dossier

4. Espaces partagés - Cultiver les rencontres et les échanges

3. Logement - S'installer et se connecter

Dossier

3. Logement - S'installer et se connecter

2. Construction modulaire - Passer ses nuits en boîte

Dossier

2. Construction modulaire - Passer ses nuits en boîte

Plus d'articles