Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Archinov : 10 ans de réflexion au service de l’innovation

Sujets relatifs :

Archinov : 10 ans de réflexion au service de l’innovation

Didier Klinkammer architecte, président d’Archinov.

© (Doc. DR.)

L’œil rivé sur les piles haubanées du viaduc de Millau, nous en étions encore à célébrer la victoire de l’intelligence et de la technologie sur les lois de la gravité quand l’emportement de vagues en furie a balayé nos certitudes. C’est avec une étrange sensation de gueule de bois que se sont succédé dans nos esprits les images du prodige de notre ingénierie et la vision des cahutes dévastées.

Au-delà d’une légitime émotion, cet événement n’altère pas ce qui prévaut dans l’ouvrage de Millau : l’aventure humaine. Le viaduc sera peut-être un jour balayé par un cataclysme ou la volonté de quelques fanatiques, mais rien ne pourra faire oublier ces formidables instants de bouillonnement et de communion de l’intelligence entre les concepteurs et les réalisateurs de l’ouvrage. Plus que la silhouette du viaduc flottant sur les brumes de la vallée du Tarn, ce sont les conditions de sa réalisation qui nous rendent l’espérance, c’est la primauté de l’esprit sur la matière.

Cet esprit souffle-t-il sur nos ­têtes lorsque la grande affaire qui occupe le monde de la construction est la question de la labellisation de produits sous le sceau de la qualité environnementale ? Qualité environnementale et durabilité sont de plus en plus utilisés comme arguments de poids lors de la commercialisation d’un produit. Toutefois, construction ou aménagement ne sont pas assimilables à un empilement de produits ou à une quelconque chaîne de production industrielle. Le mythe de la machine à habiter est enterré depuis belle lurette, et la reconversion de baraques de chantiers en modules d’habitation, bien que le procédé mérite qu’on s’y intéresse, ne satisfera pas l’exigence de singularité ou d’adaptation à un environnement donné. La qualité d’un ouvrage procède avant tout de la démarche mise en œuvre pour sa conception et sa réalisation. Le choix d’un produit n’étant qu’un élément de réponse aux objectifs de performances définis en phase d’étude.

Certains de nos partenaires industriels ont bien compris ce processus d’élaboration du projet et privilégient l’offre de solutions systèmes au détriment de la seule offre produit. L’intérêt de cette approche est d’offrir aux concepteurs des réponses adaptées à un environnement spécifique. C’est certainement en poursuivant dans cette voie que les industriels s’engageront dans une réelle démarche de qualité environnementale. Ce n’est pas le produit qui est labellisable mais la capacité d’adapter la production industrielle à une démarche complexe dans un environnement singulier. Là réside l’innovation.

Au-delà des innovations techniques, l’amélioration de la communication entre les partenaires d’un projet constitue l’un des axes de recherche à poursuivre pour s’inscrire dans une démarche de qualité. Oublié le temps de la recherche solitaire pour élaborer le plus parfait mouton à cinq pattes… Aujourd’hui, l’objectif est d’apporter une réponse la plus pertinente possible, par une confrontation d’idées avec l’ensemble des partenaires de la construction et les futurs usagers. Nous sommes entrés dans l’ère de la gestion de systèmes complexes et devons adapter nos démarches à l’interdisciplinarité et à la communication du projet.

L’échange et la confrontation d’idées s’exercent aussi bien dans la phase de conception entre architectes, ingénieurs et industriels (au travers des services recherche et développement et non marketing) qu’en phase de réalisation avec les entreprises pour améliorer les processus de mise en œuvre. L’expérience menée sur les gros ouvrages doit aboutir au développement de management de projet à l’échelle des opérations de moyenne importance. Il faut développer la mise en réseau des savoirs, accélérer l‘émergence de protocoles d’échanges de données, de plates-formes de communication.

Toutes ces réflexions, ces débats, sont le moteur de l’association Archinov, qui fêtera cette année ses dix ans d’existence. Nous comptons sur nos partenaires pour poursuivre ces fructueux échanges afin de développer l’innovation dans l’architecture.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°249

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Acrotères béton ou briques : des règles complètes

Acrotères béton ou briques : des règles complètes

Entretien avec Joël Latour, référent technique national maçonnerie et second œuvre chez Qualiconsult, à propos de l'aspect réglementaire des acrotères. CTB Pour quelles raisons avoir[…]

10/07/2019 |
BFUP : Des textes et des domaines d'application différents

BFUP : Des textes et des domaines d'application différents

Réduire et limiter les nuisances lumineuses

Réduire et limiter les nuisances lumineuses

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Interview

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Plus d'articles