Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Appareillage électrique : l’interrupteur personnalise le cadre de vie

Sujets relatifs :

Appareillage électrique : l’interrupteur personnalise le cadre de vie

ne cachant pas sa référence au passé,l’interrupteur, avec son levier plus épais, rappelle une gestuelle oubliée.

Dans une riche déclinaison de coloris et de matières, cet interrupteur affiche de nouvelles fonctions technologiques, en retrouvant la rondeur symbolique des anciens modèles en porcelaine.

Les nouvelles technologies appliquées à l’interrupteur à levier classique ouvrent la voie d’une ergonomie d’usage. Elle est caractérisée par de nouvelles gestuelles, adaptées à chaque personne et à chaque situation. Avec la gamme ­Céliane de Legrand, de nouvelles relations s’établissent entre la commande et son utilisateur, de nouveaux comportements pratiques et corporels s’instaurent. Le contenu technologique de la commande est à l’écoute de l’environnement. Interrupteurs mutants, des appareils permettent de se connecter à des capteurs externes ou au web, d’autres permettent d’adapter le chauffage aux caprices climatiques ou de moduler les apports de la lumière solaire… La technologie « tacto » et son capteur sensitif invitent à un simple effleurement sur l’interface en verre de l’interrupteur à commande tactile. Aucune course mécanique, le doigt glisse en silence.

Cette nouvelle technologie s’applique aussi au variateur, à la commande de volets roulants et au gestionnaire de scénarios avec écran. Intégrée à l’interrupteur « sans contact », une ­cellule infrarouge actif reconnaît la chaleur dégagée par le corps humain en déplacement. Elle émet un faisceau qui détecte le rapprochement de toute partie du corps à une distance d’environ 5 cm. L’interrupteur sans contact physique présente une ergonomie d’usage particulièrement adaptée à des situations de mobilité réduite, temporaire ou permanente : bras encombrés, mains mouillées, position couchée, handicap… Lové au centre de l’enjoliveur et proposé dans diverses finitions, l’interrupteur de forme ronde facilite le quotidien : extinction générale de la lumière, gestion du chauffage, activation centralisée des volets... Les finitions « métal » évoluent entre la rigueur du high-tech et le baroque. Le cuivre et le fer oxydé offrent une belle palette de coloris. Le bois (érable, acajou, frêne teinté wengué) apporte une touche de chaleur. Les finitions cuir camel et cuir lie de vin, font référence à la maroquinerie traditionnelle. La porcelaine de Limoges ravive les souvenirs. Les verres parlent de la modernité. Le Corian fait son entrée dans le monde de l’interrupteur.

Plaques décoratives amovibles

Interface entre deux univers, l’enjoliveur de forme ronde vient s’inscrire dans le rectangle de la plaque de finition. Tout en ­attirant l’attention sur le contenu technologique, il matérialise la fonction de l’appareil et conforte la plaque dans son rôle d’accessoire décoratif. Il contribue également à compenser les différences de niveau entre plaque et mécanisme. Ses surfaces concave et convexe sont traitées dans une dualité de tons blancs qui s’adaptent à toutes les finitions neutres qui se fondent dans le décor ; givrées ou glacées proposées comme des vraies matières. La version titane accompagne les variations de reflets des finitions anodisées et métalliques. L’enjoliveur bénéficie d’un traitement de surface qui préserve l’éclat des couleurs et atténue les traces de doigts. La plaque de finition est dévolue à l’univers de la décoration. Sa surface valorise ­l’objet interrupteur qui – placé dans une chambre à coucher, une cuisine, une salle de réunion ou un bureau – participe à l’atmosphère de la pièce et à son décor. Deux formes de plaques renforcent cette dimension décorative : l’une aux courbes tendues, aux angles évasés, esquisse une ligne de lumière qui minimise l’effet de saillie sur le mur et brise la perception d’épaisseur ; l’autre, aux arêtes vives, plus allongée, souligne sur une surface plane la prégnance des matières nobles. Les 36 plaques de finition sont modulables en 1, 2, 3, ou 4 postes. Réversibles horizontalement ou verticalement, elles sont inter­changeables à l’aide d’un simple tournevis au gré des évolutions de l’aménagement. Des plaques spéciales s’adaptent aux fonctions doubles ou étendues, comme par exemple le gestionnaire de scénarios d’éclairage. En configuration monoposte, elles sont aussi repositionnables en hauteur comme en largeur.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°268

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles