Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le premier data center de Moselle voit le jour

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le premier data center de Moselle voit le jour

Un data center va voir le jour prés de Metz. Le projet, conçu et réalisé par APL pour la société Babylone, allie éco-conception et de très hauts niveaux de continuité de service et de sécurité.

APL, expert en data centers, annonce qu’Abalone Group, groupe spécialisé dans le travail temporaire, le recrutement et la formation, lui a confié, via la société Babylone, la conception et la réalisation clé en main du premier data center de colocation et d’hébergement informatique de Moselle, dans le cadre de la diversification de ses activités sous la marque Advanced Mediomatrix. Situé à Peltre (ZAC de Mercy), près de Metz, ce data center sera hébergé dans un bâtiment de 2 700 m², comprenant également des espaces tertiaires (bureaux, salles de formation, espace d’accueil de start-up). Le centre devrait être opérationnel au dernier trimestre 2019.

Continuité de service et de sécurité

Ce projet, accompagné par Moselle Attractivité, a pour objectif de répondre aux besoins des entreprises et organismes publics de la région Mosellane, en matière de colocation et de services d’hébergement informatique de proximité. Il sera en mesure d’accueillir 312 baies réparties dans trois salles informatiques de 200 m², grâce à sa conception modulaire et sa puissance électrique IT pouvant atteindre 1,6 MW. Le centre de données a été conçu pour offrir de très hauts niveaux de continuité de service et de sécurité : disponibilité à 99,982 %, architecture en Tier III pouvant évoluer vers un Tier IV, connectivité multi-opérateurs à la fibre optique, surveillance 24h/24, 7j/7, etc.

Très haute qualité environnementale

Les salles informatiques du data center bénéficieront d’un système de « free cooling direct » : elles seront refroidies 90 % du temps avec de l’air extérieur purifié. Le bâtiment sera équipé d’un système de récupération des eaux de pluie, de six groupes électrogènes, de panneaux photovoltaïques pour produire une partie de l’électricité nécessaire à son fonctionnement, de batteries tampon recyclées et d’un dispositif de recyclage de la chaleur dissipée par les matériels informatiques pour chauffer les espaces tertiaires et l’eau courante. Ces équipements, destinés à atteindre un très haut niveau de performance énergétique (PUE cible inférieur à 1,3) et environnementale, seront installés sur le toit du bâtiment ainsi que sur le terrain de 9 377 m² du site.

 

Nous vous recommandons

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

L’association pour le développement du numérique dans la construction serait choisie par le gouvernement pour prendre la suite des actions du PTNB. Le numérique, le gouvernement y croit et maintient son soutien. Julien[…]

15/11/2018 | Transition numériqueActualité
Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

Plus d'articles