ANTI-RÉCOMPENSE Guerre au plagiat

Sujets relatifs :

ANTI-RÉCOMPENSE Guerre au plagiat

Créé en 1977 en Allemagne, « l’antiprix » Plagiarius est attribué chaque année aux entreprises jugées coupables d’imitation flagrante de produits déjà existants sur le marché, dans leur forme ou leur esthétique. Le but est d’attirer l’attention sur les problèmes de plagiat et leurs impacts négatifs sur l’économie, surtout pour les entreprises et les créateurs. Quelques chiffres édifiants : les imitations constituent 10 % du commerce mondial, engendrant un déficit économique annuel de 200 à 300 billions d’euros et une perte d’environ 200 000 emplois. Le symbole de ce prix est un nain noir au nez doré, allusion à l’expression allemande « se faire un nez en or » qui signifie faire de bonnes affaires. À Francfort, cette année, le jury a décerné le premier prix au plagiat du mitigeur de lavabo Tara Classic (de Dornbracht) par la société ­Perfect Design Creator (Taiwan). Si les produits se ressemblent, la Tara Classic se distingue entre autres par une cartouche plus souple, la présence d’un régulateur de débit, des différences d’assemblage marquées et une production en Allemagne. Dessiné en 1991 par Sieger Design pour Dornbracht, cet article représente encore 10 % du chiffre d’affaires du fabricant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Un nouveau palmarès pour le réemploi

Un nouveau palmarès pour le réemploi

La deuxième édition des Trophées Bâtiments Circulaires, dont la finalité est de valoriser et massifier le réemploi, témoigne des différents champs explorés, y compris celui des ouvrages d'art.Le palmarès de la deuxième...

Le numéro 407 de septembre des Cahiers techniques du bâtiment est paru !

Le numéro 407 de septembre des Cahiers techniques du bâtiment est paru !

Nouvelle vie pour faux planchers

Nouvelle vie pour faux planchers

« Des gestes de rénovation non coordonnés »

« Des gestes de rénovation non coordonnés »

Plus d'articles