Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

AMÉNAGEMENT Quand le théâtre à l’italienne inspire les architectes

Sujets relatifs :

AMÉNAGEMENT Quand le théâtre à l’italienne inspire les architectes

Le chantier de la halle du design de Renault Trucks à Saint-Priest (Rhône) s’achève. Grâce à une répartition des 1 500 m2 en deux volumes distincts, sa structure évoque celle d’un théâtre à l’italienne. D’un côté, la halle industrielle destinée aux maquettes, de l’autre, un volume décollé du sol de 118 cm, où travaillent les designers, qui se trouvent ainsi à la même hauteur que les chauffeurs de camions. Ces bureaux sont traités comme autant de loges, régies et balcons qui regardant la « scène » où défilent les camions. Une organisation grâce à laquelle les designers bénéficient du recul de 40 m, nécessaire à la visualisation des camions.

Outre les quinze designers permanents, Renault Trucks fait régulièrement appel à des collaborateurs ponctuels, afin de s’inspirer des meilleures pratiques internationales. La modularité des bureaux était donc un élément essentiel du cahier des charges. La solution de l’agence lyonnaise Archigroup consiste à utiliser la surélévation pour encastrer des bureaux réalisés sur mesure. Hauts de 70 cm, larges de 90 cm et longs de 200 cm, ils sont équipés de roulettes et d’une poignée, afin d’être facilement extraits du dessous de l’estrade. Raccordés au réseau électrique par un piquage pratiqué via les faux planchers supérieurs, ces douze meubles sont prévus pour rester dans la zone limitrophe des bureaux.

Un soin particulier a été apporté à l’éclairage des deux volumes. Dans les bureaux, trois puits de lumière zénithale associés à de larges baies vitrées rendent l’espace extrêmement lumineux. Dans l’atelier de présentation, où un niveau d’éclairement de 600 lux était requis, des projecteurs à source iodure métallique autorisent des mises en scène différentes en fonction de plusieurs scénarios, comme pour les éclairages scéniques. La gestion des apports solaires a également été prise en charge, avec des brise-soleil sur les façades est et ouest et un vitrage de type 62-63-32 qui laisse passer environ 60 % de lumière, mais seulement 32 % de chaleur.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°278

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Qualité de l’enveloppe : le signal d'alarme est tiré

Le Groupe de travail sur la qualité de l'enveloppe (GTQE) du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie publie un livre blanc en faveur d’une enveloppe performante pour un bâtiment sain et[…]

Finalcad lève 40 millions de dollars

Finalcad lève 40 millions de dollars

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Du vitrage collé sur châssis bois pour menuiseries extérieures

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles