Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

ACOUSTIQUE Dispositions particulières pour le théâtre d’Angers

Sujets relatifs :

ACOUSTIQUE Dispositions particulières pour le théâtre d’Angers

Les appuis élastomères insérés sous la poutre principale du grand studio de danse sont destinés à filtrer les nuisances sonores et les vibrations.

© (Doc. Terrell International.)

Signé Architecture Studio avec le bureau d’étude Terrell International, le futur théâtre d’Angers dit « Le quai » occupe un terrain de 8 000 m2 face au château. Débutée en juin 2004, sa construction comprend 7 niveaux en superstructure et un niveau de parking en sous-sol, en appui sur 474 pieux (jusqu’à 0,80 cm de diamètre et 16 m de profondeur). Il pourra accueillir divers types de spectacles dans trois espaces distincts : 1 salle de théâtre de 970 places, 1 salle modulable variant de 400 places assises à 960 places debout grâce à des gradins télescopiques, et un forum de 12 m de hauteur sous gril, servant à la fois d’entrée du théâtre et d’espace d’accueil pour des manifestations artistiques.

Vu les contraintes structurelles et acoustiques, les façades extérieures et périphériques des salles sont réalisées en voiles béton coulés en place, et désolidarisées entre elles par des joints de dilatation toute hauteur, d’une distance inférieure à 50 m les uns des autres. Point d’orgue du projet, 850 tonnes d’une charpente métallique qui se traduit le plus souvent par des poutres treillis double hauteur d’étage (3 m de hauteur environ) sur 25 à 28 m de portée. Ces dernières sont appuyées sur les voiles via des empochements réalisés au préalable (de 10 à 20 cm console de 7 à 10 cm), via des appuis élastomères feuille de glissement qui filtrent les transmissions solidiennes d’un local à l’autre. Dans la grande salle, les poutres de 28 m de portée supportent ainsi 2 planchers de 12 m de portée calculés pour une surcharge de 500 kg/m2, tout en maintenant 5 Hz de fréquence globale. Dans la salle de répétition et le studio de danse, c’est la poutre en rive du gril qui suspend une cloison de grande hauteur et les doublages ainsi désolidarisés via des IPE 200 par rapport au voile contigu ! Tandis que le plancher flottant composé d’une dalle de béton de 22 cm et d’une dalle de 13 cm sur bac collaborant, intègre également des plots élastomères. De manière générale, l’amortissement apporté par le poids de l’ensemble doit compenser la faible fréquence des poutres treillis (inférieure à 3Hz), normalement incompatible avec les perturbations au démarrage des centrales d’air. Les travaux qui doivent s’achever en décembre 2006, s’élèvent à 35 MJ TTC, dont 7,4 MJ HT pour le gros-œuvre et 2,6 MJ HT pour la charpente métallique.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°264

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Mondial du bâtiment 2019 : et les lauréats des Awards sont...

Mondial du bâtiment 2019 : et les lauréats des Awards sont...

Le palmarès des Awards de l'Innovation du Mondial du Bâtiment a distingué 21 produits, à retrouver prochainement dans le dossier spécial des Cahiers techniques du bâtiment. Catégorie Structure[…]

18/09/2019 | Produit
Les collectivités s'expriment sur la smart city

Les collectivités s'expriment sur la smart city

Yann Ditsch, nouveau directeur général France de Knauf Insulation

Nomination

Yann Ditsch, nouveau directeur général France de Knauf Insulation

Contribuer à l’amélioration du cadre de vie

Contribuer à l’amélioration du cadre de vie

Plus d'articles