Acoustique Absorption sonore dans une cantine de grand volume

Sujets relatifs :

Acoustique Absorption sonore dans une cantine de grand volume

Plus de 6 m de hauteur sous plafond pour 56 m de long : la succession ouverte des trois salles nécessite des faux-plafonds et parements acoustiques rapportés.

© (Doc. Pop Studio.)

Dans cette cantine de 650 m2 et de 7 m sous plafond, seule une étude acoustique poussée et des options techniques cohérentes ont permis de respecter les niveaux prescrits par la réglementation pour ce type de local.

Regroupant les restaurants scolaires d’un lycée et d’un collège sur un même site, la demi-pension Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) joue la carte de l’ampleur. Ses 2 100 repas journaliers sont servis par quatre self-services en fonctionnement simultané et répartis sur deux niveaux. Le parti pris d’une construction en R 2, jouant avec un rez-de-chaussée partiellement enterré et des rampes ou talutages étendus, a permis au cabinet Dominique et Giovanni Lelli (Paris), architectes du projet, de réaliser les deux distributions des zones réfectoires par des accès directs et indépendants. Si la conception est similaire pour les deux niveaux, l’étage supérieur se différencie par ses 7 m de hauteur sous plafond. Un volume peu courant qui ne fut pas sans poser des contraintes sévères en terme d’acoustique. Problème d’autant plus incontournable que la mission du BET acoustique Impé­dance (Essonne) auprès de la maîtrise d’œuvre s’est traduite par l’établissement d’une notice acoustique fournie à l’appel d’offres. Ce document définissait les critères acoustiques à respecter pour que les lieux soient en conformité avec l’arrêté du 9 janvier 1995 relatif à la limitation du bruit dans les établissements d’enseignement.

La surface de l’étage R 1 se décompose en trois zones : une salle principale d’environ 200 places sur office (282 m2) qui distribue deux réfectoires latéraux ouverts de 175 places (183 m2). Pour l’ensemble de ces pièces, l’isolement vis-à-vis de l’extérieur est secondaire puisque le tissu urbain ouvert (site de campus relativement dégagé des voies de transports) n’impose qu’une isolation courante de 30 dB(A). Les contraintes proviennent ici des émissions et propagations de bruits internes aux locaux.

Optimiser les durées de réverbération

La durée de réverbération (1) dans les locaux meublés non occupés doit être comprise entre 0,6 et 1,2 s dans les intervalles d’octaves centrés sur 500, 1 000 et 2 000 Hz. Pour cela, il convient de rapporter et d’associer des matériaux à fort coefficient d’absorption acoustique (pourcentage d’onde acoustique non réfléchie). Exemple : si un mur brut a un coefficient d’absorption quasi nul de 0,04 à 500 Hz, un revêtement en brique perforé peut le hisser à 0,92… La difficulté des calculs acoustiques est renforcée par les fluctuations des caractéristiques données par les fabricants au regard des particularités des mises en œuvre. Ainsi, l’efficacité acoustique d’un produit varie selon la hauteur ou le morcellement de la surface où il est mis en place. L’étude acoustique devait extrapoler les coefficients d’absorption de ceux-ci pour que les contraintes réglementaires soient respectées. L’acoustique interne a été optimisée dans cette salle selon deux axes principaux : l’intégralité des faux-plafonds et des zones « absorbantes » murales. Ces dernières sont réparties en 80 m2 de panneaux dans les réfectoires latéraux et un panneau unique de 140 m2 (28 m x 5 m de haut) à l’aplomb supérieur du self-service. Le parement mural acoustique est constitué de dalles en terre cuite perforées verticalement, Phonicéram de Terreal (Hauts-de-Seine), 30 cm x 60 cm. Les rails horizontaux métalliques en support sont eux-mêmes fixés sur des chevrons verticaux liaisonnés aux voiles béton par des équerres à trous oblongs permettant de régler, par jeu, la planéité générale de l’ossature. Celle-ci est entièrement peinte en noire de façon à ne pas transparaître dans les interstices de la terre cuite. De même, l’isolant acoustique (laine de roche), disposé en remplissage du vide d’air, est de type Protisol d’Eurocoustic (Hauts-de-Seine), de 80 mm d’épaisseur revêtu d’un voile de verre de couleur noire. Une lame d’air minimum de 22 mm d’épaisseur a été ménagée entre l’isolant et le parement extérieur. Le coût moyen de ce revêtement phonique intérieur rapporté est de 240 euros hors taxes/m2. Disposé contre le voile béton et au dos de l’isolant acoustique se trouve l’isolant thermique. Bien que n’entrant pas dans le calcul théorique du coefficient d’absorption acoustique du complexe mural décrit ci-dessus, l’isolant thermique l’accroît encore. Afin d’éviter un traitement peu gracieux de l’isolation phonique des plafonds par dalles acoustiques sur ossature, l’architecte décide de dissocier le traitement esthétique du traitement phonique. Pour ce dernier, l’intégralité des 655 m2 de la sous-face de la dalle béton est traitée en deux lits de laine de roche Protisol à face noire de 10 cm d’épaisseur. Les matelas de 160 x 90 cm sont glissés, l’un au-dessus de l’autre, sur des rails noirs en « T » suspendus de façon à ce qu’un vide d’air de 3 cm court sous dalle. Le faux-plafond rapporté ensuite se doit d’être transparent au son, d’où l’option d’un plafond tendu microperforé à 2 % minimum sur cadre. La mise en œuvre se fait en maintenant un vide avec absorbant acoustique de 100 à 150 mm. Le plafond tendu et soudé par ultrasons peut autant être disposé sur châssis suspendu suivant un calepinage carré de 3 x 3 m avec sous-face noire de l’isolant phonique visible (zone restauration), que d’un seul tenant (au dessus du self-service) tendu entre des lisses fixées en rives sur la maçonnerie. Le coût moyen de ce complexe de faux-plafond tendu acoustique est relativement bon marché, puisqu’il n’excède pas 130 euros hors taxes/m2.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

Evénement

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

L'événement Bâtir pour le climat, organisé par Infopro Digital, constitue l'occasion pour tous les acteurs du BTP d'échanger autour des enjeux actuels et à venir, pour atteindre la neutralité carbone au plus rapidement.L'événement...

01/12/2022 | RénovationRecyclage
Le soleil réinvente l'eau chaude

Le soleil réinvente l'eau chaude

Quand l'électricité sort de cellules

Quand l'électricité sort de cellules

La PAC air-eau veut jouer collectif

La PAC air-eau veut jouer collectif

Plus d'articles