Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

A & TA récompense des bâtiments économes en énergie

Sujets relatifs :

A & TA récompense des bâtiments économes en énergie

Les larges surtoitures vitrées du siège de l’entreprise DVG de Hanovre créent un microclimat qui réduit les besoins de chauffage.

© (D. R.)

Messe Frankfurt, société organisatrice des salons de la ville allemande, a attribué le premier European Architecte & Technology Award en ouverture du Salon ISH 2003. Deux équipes de concepteurs se sont partagé les 75 000 euros du prix.

Placé sous le patronage de la Commission européenne (direction générale des Transports et de l’Énergie), l’Architecture & Technology Award a pour but de promouvoir les réalisations les plus performantes en termes de consommation énergétique et de respect de l’environnement. Parmi les soixante réalisations en provenance de dix pays européens, le jury international a distingué à égalité deux équipes : l’Usine Solvis « Zéro émission », des architectes Banz Riecks de Bochum, (réalisée en collaboration avec le bureau d’études Solares Bauen Ingenieurgesellschaft für Energieplanung de Fribourg) ; et le siège de DVG (Datenverarbeitung Gesellschaft), une entreprise de traitement d’information, à Hanovre, signé Planungsgemeinschaft Hascher Jehle, Heinle, Wischer und Partner (conçu en coopération avec Weischede, Hermann Partner, ingénieurs consultants de Stuttgart). Les deux opérations distinguées visent d’abord à économiser l’énergie, tout en ménageant un espace de travail agréable.

Le siège de DVG à Hanovre se compose de plusieurs immeubles de quatre étages abrités par de larges surtoitures entièrement vitrées. Grâce à elles, les bureaux sont aérés par ventilation naturelle et l’éclairage naturel est également fortement privilégié, réduisant ainsi les consommations d’électricité. En outre, les toitures portent de larges surfaces de capteurs photovoltaïques. Une conception solaire passive qui diminue fortement les besoins de chauffage. Le complément de chaleur et de rafraîchissement est diffusé par des plafonds radiants basse température, chauffants-rafraîchissants. Ils sont alimentés par une pompe à chaleur réversible sur l’air extrait et sur l’air extérieur.

Eviter la production de gaz à effet de serre

La conception de l’Usine Solvis obéissait, quant à elle, à plusieurs objectifs. Premièrement : réduire les consommations d’électricité (chauffage, ventilation, climatisation et éclairage) par une conception intelligente. Deuxièmement : ne pas produire de gaz à effet de serre durant le fonctionnement de l’usine. Les concepteurs ont retenu plusieurs astuces pour limiter les besoins d’énergie de cette vaste surface abritant des bureaux, des locaux de production et de stockage. Par exemple, la structure porteuse métallique du bâtiment se trouve à l’extérieur. Le volume à chauffer, ventiler et éclairer est ainsi réduit de 15 % environ par rapport à une conception traditionnelle. Cette structure libère l’espace – plus aucun pilier dans la zone de production – et rend l’aménagement intérieur de l’usine plus souple. ­­­L’éclairage naturel est également favorisé au maximum et la ventilation repose sur un système à double flux avec récupération d’énergie sur l’air extrait.

27 kWh/m2 seulement pour chauffer une usine

Le chauffage est assuré par une chaudière brûlant de l’huile de colza, dont la combustion est plus propre que celle du gaz naturel. Ces performances, jointes à une excellente isolation, permettent à l’Usine Solvis d’atteindre une consommation prévisionnelle annuelle de 27 kWh/m2 seulement pour le chauffage. L’usine est construite à Braunschweig (Niedersachsen) et la température de base retenue pour le dimensionnement du chauffage est de – 12°C. 15 % de l’énergie électrique nécessaire à l’éclairage sera fournie par des capteurs photovoltaïques installés sur le toit. La quasi-totalité de l’eau chaude nécessaire sera produite par des capteurs solaires thermiques, placés en avant du bâtiment, au-dessus des zones de chargement-déchargement. Grâce à sa ventilation performante, à son isolation par l’extérieure et aux stores asservis à l’ensoleillement, l’usine n’est pas équipée de climatisation.

Le prochain concours pour les seconds A & T Awards sera lancé à la faveur du salon ISH 2005 et décerné un an plus tard à l’occasion de Light & Building 2006.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°233

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

L’association pour le développement du numérique dans la construction serait choisie par le gouvernement pour prendre la suite des actions du PTNB. Le numérique, le gouvernement y croit et maintient son soutien. Julien[…]

15/11/2018 | Transition numériqueActualité
Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

Plus d'articles