Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

François Ploye

Sujets relatifs :

, ,
5. Lots techniques - Penser à l'avenir et au défi énergétique

La résidence André-Dunoyer-de-Ségonzac, à Guyancourt (78) dispose d'un système actif ERS ( energ y recover y system ) de Biofluides couplé à une cuve de 32 kW qui récupère les calories des eaux usées pour préchauffer l'ECS et d'une Pac de 42 kW, qui fait l'appoint de température.

© Pascal Gontier

Avec des bâtiments compacts à l'enveloppe très isolée, la production d'eau chaude sanitaire (ECS) est devenue un enjeu parfois plus important à traiter que le chauffage.

Les résidences étudiantes partagent avec d'autres établissements tels que les casernes, les foyers de travailleurs ou les résidences seniors, une grande répétabilité des espaces et une importante densité d'habitants. Le recours à des solutions préfabriquées, voire modulaires, est fréquent pour les façades, les salles de bains ainsi que pour les distributions électriques et hydrauliques. Différents fabricants proposent des kits préfabriqués de pieuvres hydrauliques ou électriques et même des modules sur mesure prêts à l'emploi, intégrant la production d'ECS. Fin août 2016, l'agence LCR Architectes et Bouygues Bâtiment Nord-Est ont livré pour le Crous de Reims (51) une résidence de 100 chambres modulaires à ossature bois préfabriquées par Ossabois. Les nappes de chauffage en faux-plafond du RDC ont été préfabriquées ainsi que les gaines techniques verticales. Cette approche a été reproduite par Bouygues Construction plusieurs fois pour des résidences étudiantes ou des casernes modulaires, sans être pour l'instant généralisée.

La résidence André-Dunoyer-de-Ségonzac, à Guyancourt (78) dispose d'un système actif ERS ( energ y recover y system ) de Biofluides couplé à une cuve de 32 kW qui récupère les calories des eaux usées pour préchauffer l'ECS et d'une Pac de 42 kW, qui fait l'appoint de température.

Le chauffage électrique fait de la résistance

Avec la RT202, le chauffage électrique semblait être réduit à un rôle de figurant, en appoint de modes de chauffage plus efficaces et plus verts. Il résiste cependant dans les nouvelles résidences étudiantes, où les besoins en chauffage sont extrêmement réduits du fait de la performance des enveloppes. En premier lieu dans les régions où le climat n'est pas trop rude. Ainsi à La Rochelle (17), la résidence Aziyadé, qui compte 92 studios étudiants, a été préfabriquée en béton. Après seulement sept mois de chantier, elle a été livrée à la rentrée 2016 par l'agence bordelaise Hobo Architecture. Grâce à la forte inertie des murs composés d'un mur porteur intérieur de 18 cm d'épaisseur, d'un isolant en laine de verre de 16 cm et d'un parement en béton de 8 cm, les besoins en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°369

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Les DRV, grands gagnants de la dernière étude PAC & Clim’Info

Les DRV, grands gagnants de la dernière étude PAC & Clim’Info

Ventes en hausse pour les DRV, en baisse pour les refroidisseurs de liquide, les splits de forte puissance et les CTA. L’association PAC & Clim’Info livre ses chiffres du marché pour les huit premiers mois de[…]

Les lauréats de la 17e édition du Palmarès Architecture Aluminium Technal

Les lauréats de la 17e édition du Palmarès Architecture Aluminium Technal

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Les 5 lauréats des Trophées de l'innovation HLM

Les 5 lauréats des Trophées de l'innovation HLM

Plus d'articles