Dossier

4 PROTECTION INCENDIE Des rideaux étanches aux flammes

Sujets relatifs :

4 PROTECTION INCENDIE Des rideaux étanches aux flammes

L’escalier central de ce centre commercial est isolable grâce à quatre rideaux pare-flamme, des Rido PF fabriqués et commercialisés en sur-mesure par Souchier, filiale de Soprema. Ce produit est disponible en France en version pare-flamme ou coupe-feu. (doc. Souchier.)

Pare-flamme ou coupe-feu, les rideaux tissés concilient légèreté et grandes dimensions. Une caractéristique qui leur permet de convenir au compartimentage des grands espaces ouverts.

Mieux connus en Europe du Nord, les rideaux en fibres de verre renforcées de fils métalliques inoxydables comme portes pare-flamme ou coupe-feu font leur apparition en France.

Généralement, le tissage d’une épaisseur comprise entre 0,6 et 0,8 mm est enduit d’une finition métallisée, servant de protection aux fibres. La capacité de ces textiles techniques à bloquer la propagation des flammes et de la fumée, est exploitée pour compartimenter rapidement en cas d’incendie de grands espaces ouverts, tels que les halls d’exposition, les parkings ou les atriums.

Enroulé dans un coffre à faible encombrement, le rideau est manœuvrable électriquement et pour répondre à la norme, vient se fermer en cas de sinistre par gravité en moins de trente secondes. Des dispositifs de sécurité et des palpeurs contrôlent l’absence de danger lors de sa fermeture.

Très léger, ce dispositif est décliné en trois catégories de produits, suivant qu’il offre la fonction de cantonnement de fumées ou de gaz chauds, celle de pare-flamme en évitant la propagation du feu ou celle de coupe-feu.

Pour être coupe-feu, le rideau doit posséder en plus la capacité de réduire la température de l’autre côté du rideau par rapport à la face exposée au feu. Une telle propriété s’obtient habituellement par irrigation d’eau (sprinklage), mais des solutions alternatives sont proposées par le constructeur allemand Stöbich, qui a ouvert cette année une structure commerciale en France.

Pour son concurrent français Souchier, filiale de Soprema, la commercialisation du procédé en France date aussi de cette année, comme l’explique David Maillard : « Historiquement, nous sommes connus des architectes pour le cantonnement de fumée, un domaine où nos produits sont appréciés depuis leur origine en 2002. En pare-flamme et en coupe-feu, en revanche, nous ne sommes présents que depuis cette année dans l’Hexagone ».

En l’absence de norme produit et contrairement aux produits de cantonnement de fumée, la norme en vigueur est européenne. Il s’agit de l’EN 1634 -1, valable pour toutes les catégories de portes coupe-feu.

Une grande souplesse de mise en œuvre

Parmi les atouts du rideau textile sont fréquemment cités la légèreté du matériau (15 à 20 kg/ml) et le faible encombrement du coffre à enroulement situé au-dessus de l’ouverture. « Cette légèreté évite de surcharger la structure porteuse, souligne Cécile Klein de Stöbich France, ce qui est surtout pratique dans les Monuments historiques, ou pour gagner une place de stationnement dans un parking. » Ce faible encombrement n’empêche pas les grandes dimensions. Chez Boullet, la hauteur de leur rideau Texfire peut atteindre 3,50 m, pour une longueur comprise entre 1,20 et 6,74 m. La hauteur du Rido de Souchier est, pour sa part, de 8 m maximum en pare-flamme et de 3 m en coupe-feu, pour une longueur unitaire maximale de 5 m. Néanmoins, la longueur est potentiellement illimitée, en chevauchant plusieurs rideaux. « Nous répondons toujours aux projets avec du sur-mesure en fonction des contraintes du bâtiment, confie David Maillard. Notre particularité est de permettre non seulement des longueurs illimitées grâce à une pose modulaire, mais nous savons aussi faire des angles et approximer des courbes. » Par exemple, pour isoler une cage d’escalier, le constructeur est capable de répondre par une approximation circulaire, qui s’intègre au bâti. Quant à Stöbich qui connaît aussi bien le sur-mesure, les dimensions standard vont jusqu’à 30 m de longueur (avec une hauteur limitée à environ 5 m) ou jusqu’à 12 m de hauteur.

L’arrivée en force de Stöbich

Constructeur allemand solidement implanté dans les pays d’Europe du Nord, Stöbich, qui sort un produit innovant par an, vient bousculer le jeune marché français avec son partenaire parisien Gesop.

Une des nouveautés développées par leur BE est une toile isolante par elle-même, qui est en cours d’adaptation aux exigences spécifiques du marché français. Intumescente, elle fonctionne d’une à deux heures en coupe-feu sans irrigation, suivant qu’il y a une ou deux toiles. Un autre produit fonctionne avec une ventilation naturelle, grâce à deux clapets qui s’ouvrent à l’opposé du feu. Une innovation idéale pour les pays qui manquent d’eau. « Ces rideaux textiles coupe-feu sans irrigation représentent la première tendance du marché, explique Cécile Klein. La seconde tendance porte sur l’intégration dans l’architecture, avec le Smokeshield-S pour le cantonnement ou le Fibershield-S. Ces rideaux textiles sans coulisse latérale tombent en accordéon du sous-plafond. Ils sont très populaires en Allemagne et en Suisse. »

Dans le même esprit, le constructeur propose un rideau horizontal pour atrium avec un déroulement tubulaire, le Fibershield-H, qui peut être aussi incliné.

Nous vous recommandons

Stabiliser le terrain

Dossier

Stabiliser le terrain

En raison de la multiplication des sécheresses, le phénomène de retrait-gonflement des argiles menace les constructions légères. La conception des maisons neuves doit désormais suivre certaines mesures de sécurité.Le risque concerne...

Le shopping autrement

Dossier

Le shopping autrement

Greenwood, Strasbourg (67)

Dossier

Greenwood, Strasbourg (67)

Supporter les secousses

Dossier

Supporter les secousses

Plus d'articles