Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

3 ÉCLAIRAGE Attirer les clients et valoriser les produits

Sujets relatifs :

3 ÉCLAIRAGE  Attirer les clients et valoriser les produits

L’éclairage extérieur est de plus en plus souvent pris en compte : rassurant et attirant, dès les abords du centre commercial, il incite les visiteurs à entrer. Ici, le centre V2, situé à Villeneuve-d’Ascq (59). (Doc. Thorn.)

Les exigences de l’éclairage des centres commerciaux sont davantage liées à l’architecture du bâtiment et aux stratégies de vente qu’aux contraintes réglementaires. La maîtrise de l’énergie reste cependant au cœur des projets.

Les abords du bâtiment, les circulations et les produits présentés dans le super ou l’hypermarché sont autant de zones à prendre compte pour définir un éclairage adapté, confortable et... qui pousse à l’achat. L’enseigne, même lumineuse, ne suffit pas à elle seule à attirer le regard et, de plus en plus, les façades elles-mêmes sont éclairées. Ainsi, dans le cas du Pôle de loisirs et de commerces, conçu par Jean-Paul Viguier, dans le quartier de Lyon Confluence, c’est la toiture qui bénéficie d’un éclairage dynamique.

Le complexe, qui comprend un centre commercial, un hôtel et un multiplexe de cinémas, dispose d’un toit constitué d’une série de coussins gonflés translucides. Le défi des concepteurs lumière Charles Vicarini et Alexis Coussement a été de créer un système d’éclairage pour illuminer ce toit. L’ensemble des coussins - une combinaison de triangles et de losanges - forme sept travées voûtées, équivalant à 3,5 terrains de foot ! La technologie est basée sur des projecteurs LED Philips Color Kinetics, qui peuvent produire des millions de couleurs saturées sans gel, ni filtre. Outre la solution de lumière dynamique du toit, Philips Lighting a également installé un éclairage statique, constitué d’une ligne de leds, sur toute la façade de l’édifice.

Mise en lumière architecturale : un nouvel atout

Le visiteur, client potentiel, doit se sentir bien, il faut lui donner envie de déambuler dans les allées, en lui offrant une ambiance visuelle confortable, voire attrayante. À l’intérieur du Pôle de loisirs et de commerces, sur une proposition originale du designer Alexis Tricoire, Osram a incorporé des bandes de LED RGB dans des soucoupes contenant des plantes, les « îles végétales ». Quatre groupes de vases en plastique, suspendus par une structure métallique, sont pilotés par un système de gestion de l’éclairage Dali Easy Color Control programmé, offrant une animation visuelle permanente aux visiteurs.
Dans le complexe de Rosenberg à Wintherthur (Suisse), l’éclairage du centre commercial, réalisé par Reflexion AG, devait s’adapter à l’architecture contemporaine signée de l’Atelier WW Architekten SIA AG. Le concepteur lumière a fait le choix de luminaires iGuzzini, déclinant différentes gammes selon les zones à éclairer. Dans les rues alentour et sur les esplanades face au centre, il a utilisé des projecteurs sur mât, tandis que les balustrades, les garde-corps et les mains courantes, sont éclairés par des encastrés muraux. Dans toute la zone du centre commercial, dont la hauteur intérieure utile maximale est de 15 m, des downlights, répartis au plafond, permettent d’obtenir le niveau d’intensité lumineuse nécessaire, tout en évitant les effets d’éblouissement.

Leds à tous les rayons

Les leds constituent une technologie efficace pour parvenir à une bonne cohérence des couleurs, à un éclairage plus uniforme et à la réduction de l’éblouissement : elles permettent de diriger la juste lumière, au bon endroit et au bon moment.
Le fabricant de luminaires Baro, spécialisé dans l’éclairage de commerces alimentaires, a même mis au point un « Concept Led Food Light », qui permet d’éclairer les denrées alimentaires fraîches avec un rendu des couleurs naturel, tout en les protégeant durablement de la chaleur. Cet effet est particulièrement marqué en ce qui concerne la viande et la charcuterie où l’éclairage permet de réduire les pertes d’entames et donc de marchandises. Autre atout : dans le cas de produits frais emballés, il ne se forme pas de buée sous le blister. Le spectre lumineux sans rayons UV, ni infrarouges tient les abeilles, les guêpes et autres insectes éloignés des produits frais, ce qui représente un grand avantage, notamment dans les rayons boulangerie et pâtisserie.
Par ailleurs, les leds nécessitent peu de maintenance tout en présentant une longue durée de vie ; elles n’émettent aucune chaleur, limitant ainsi le recours à l’air conditionné et, par conséquent, à la consommation énergétique. Le Simply Market de Saclay (91), éclairé par Philips Lighting, est empreint de cette technologie, de la surface de ventes en passant par l’éclairage extérieur, les parkings aériens, en sous-sol et leurs accès. Le supermarché étant divisé en différentes zones spécifiques, l’éclairage du magasin est adapté à chacune d’entre elles, pour combiner mise en valeur des produits au bien-être des usagers. Pour les produits frais, une lumière blanche étincelante a été mise en place, afin de rendre leurs couleurs plus intenses ; les légumes verts ou les fruits aux couleurs vives présentant toujours un attrait particulier pour les clients. Dans les meubles réfrigérés, le système d’optiques mis en place empêche la source de lumière d’être directement visible, réduisant ainsi l’éblouissement. Et puisque les leds dégagent moins de chaleur rayonnante, le gaspillage d’énergie en zone froide est d’autant plus limité. Dans la zone dédiée aux produits secs, la lumière est orientée exactement vers la zone requise, créant un éclairement vertical élevé et augmentant la visibilité des produits sur les rayons. Enfin, les caisses ont été pensées afin d’apporter un éclairage sans ombre et permettre aux clients de vérifier facilement les prix des produits, leur facture et d’effectuer leur paiement en liquide ou par carte.
Autre exemple « tout led », le supermarché Coop, à Bâle (voir encadré ci-dessus), conçu par Herzog & de Meuron : le passage à l’éclairage led, réalisé par Regent Éclairage, a permis une économie d’énergie de 70 000 kWh, soit des consommations divisées par deux. Tous les luminaires (plus de 500 spots et suspensions, 400 m de luminaires linéaires et 1 200 m de profilés porteurs) utilisent un système de refroidissement « passif » intégré aux appareils. Les 380 Poco Spot LED de 33 W offrent un flux lumineux de 2 000 lm et une température de couleur de 3 000 K pour un IRC supérieur à 82.

Bon rapport « efficacité-coût »

Un autre aspect de la technologie led réside dans son « adaptabilité », tant sur les plans esthétique et technique, qu’en termes de consommations électriques. C’est ainsi que pour répondre au triple objectif de la maîtrise d’ouvrage, Zumtobel a développé un luminaire spécifique pour la rénovation du centre commercial « The Bon Accord & St Nicholas Centre » d’Aberdeen, en Écosse. La société Wallace Whittle, qui a effectué une analyse énergétique a constaté que des économies de quelque 117 000 kWh pouvaient être réalisées chaque année, entraînant une réduction prévisionnelle des émissions de CO2 de l’ordre de 49 tonnes. De plus, les luminaires à led carrés de la gamme Careena, adaptés aux découpes rondes de plafond de 481 mm de diamètre du centre commercial, créent une esthétique qui met en valeur l’architecture signée Gareth Hoskins.
Par ailleurs, les projecteurs led ronds Resclite, également mis spécifiquement au point pour le centre commercial, s’intègrent à la taille des panneaux de plafond de 31 mm, et jettent de brillants accents lumineux sur le toit du centre commercial, donnant l’impression d’un ciel étoilé. Outre ces deux solutions spéciales, divers autres produits standard ont été choisis pour les espaces publics. C’est ainsi que des lignes lumineuses et des downlights assurent un éclairage général varié qui facilite l’orientation des passants et permet une tournée des boutiques dans une ambiance claire et agréable.
Ajouté à cela, le maître d’ouvrage a opté pour le système de gestion d’éclairage Luxmate Professional, afin d’utiliser au mieux la lumière naturelle et l’éclairage artificiel. Ce système intelligent permet la commande et la variation des luminaires led et même de programmer des ambiances lumineuses sur toute une journée. Aux heures d’ouverture, de nettoyage et durant la nuit, l’éclairage optimal est ainsi toujours disponible sur pression de bouton.

N°319

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°319

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

Dossier

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

La reconversion des bâtiments induit de nécessaires adaptations. S’agissant d’édifices patrimoniaux, protégés ou non, l’intervention doit pouvoir faire dialoguer histoire du lieu et nouveaux[…]

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

Dossier

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

La Bourse de Commerce entame une autre vie

Dossier

La Bourse de Commerce entame une autre vie

La Samaritaine fait peau neuve

Dossier

La Samaritaine fait peau neuve

Plus d'articles