abonné

1. Traiter les ponts thermiques

1. Traiter les ponts thermiques

La fermeture des loggias et des coursives extérieures a suffi à apporter une plus-value énergétique à la résidence sans qu'il soit ici nécessaire d'intervenir sur les façades.

© Lionel Vié & Associés

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Le Haut-Chêne, Angers (49)

La réhabilitation de logements sociaux des années 70 ne passe pas que par la mise en œuvre d'une ITE. Ainsi, sur cette résidence, où la construction initiale en prémurs isolés n'appelait pas au renforcement de l'isolation des parois, mais plutôt au traitement ponctuel des ponts thermiques. Parmi ceux-ci figuraient les loggias à simple vitrage qui avaient été créées pour servir d'espaces tampons entre les pièces à vivre et l'extérieur, mais qui s'avéraient sources de chaud l'été et de froid l'hiver - et les coursives extérieures desservant les logements, souvent mal orientées et sources d'inconfort. Les loggias ont été supprimées, une partie de leur surface étant récupérée pour agrandir les pièces à vivre, l'autre pour créer des balcons, et des menuiseries performantes ont été installées à la jonction. Les coursives ont, de leur côté, été protégées par une nouvelle façade mur-rideau à ventelles mobiles, et des halls d'entrée aménagés en RDC afin de sécuriser les accès. Dans le cadre de la rénovation, des travaux ont été menés à la fois dans les appartements (sols, SDB et remplacement des chaudières) et sur le cœur d'îlot, qui a été clos et a fait l'objet d'un traitement paysager.[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.