Interview

« Une thématique particulière sur chacun de nos nouveaux sites »

Sujets relatifs :

PHOTO - 907056.BR.jpg

Le Center Parcs du Bois aux daims, dans la Vienne, compte 800 cottages et figure parmi les grands parcs du vacancier, plus enclin à réaliser des ensembles de 400 cottages.

© Doc. POPPR

Jean Chabert, est directeur général de Pierre & Vacances Développement, filiale du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs.

Avec sa double casquette de constructeur et d’opérateur touristique, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs est emblématique d’une nouvelle façon de concevoir les villages vacances et les résidences de loisirs. Pas de mystère, alors, à ce que Jean Chabert, ingénieur X-Ponts, ait débuté sa carrière dans une filiale immobilière du Crédit foncier avant de prendre en charge le développement immobilier du leader européen du tourisme de proximité créé en 1967.

CONSTRUCTION OU RÉNOVATION

Quels types d’opération privilégiez-vous ?

L’activité de développement immobilier du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs se concentre sur la construction neuve. Notre modèle économique est en effet original, puisque, en règle générale, les appartements ne sont pas notre propriété, pas plus que la plupart des structures communes de loisirs ou de restauration. L’activité de rénovation ne concerne donc que des actifs que nous exploitons (hébergements et services généraux) pour le compte de propriétaires, particuliers et institutionnels, à qui nous proposons en moyenne tous les dix ans des programmes de rénovation pour remettre à niveau leurs biens. Nous opérons nous-même ces travaux.

PANNEL ÉTENDU

Dans le neuf, avez-vous des objectifs précis ?

L’activité de construction est majoritairement centrée sur la création de domaines Center Parcs. Nous avons livré, il y a moins d’un an dans la Vienne, le Domaine du Bois aux daims (800 cottages) et nous réalisons une extension de celui ouvert en 2010 en Moselle, le Domaine des Trois Forêts. D’autres projets sont en cours de montage en Isère, Saône-et-Loire, Jura et Lot-et-Garonne. Des réalisations de moindre ampleur sont aussi lancées sous la marque Apparthotels Adagio à Lille et Palaiseau. Et nous créons aussi des résidences de tourisme haut de gamme de type Pierre & Vacances Premium, comme à Deauville actuellement, ou à Méribel et l’Alpe d’Huez. Vous remarquerez que les opérations dans des stations touristiques sont peu nombreuses, c’est dû à la raréfaction du foncier sur ces sites au fort potentiel touristique, avec une clientèle étrangère ou une saisonnalité modérée.

ORIENTATIONS

Une tendance en taille et en localisation se fait-elle sentir ?

Oui, pour Center Parcs en particulier, nous développons des sites de plus petite taille - 400 hébergements au lieu de 800 - encore plus ouverts aux ressources touristiques locales. Le principal enjeu est la diversité des activités qui doivent être adaptées à toutes les générations et fonctionner toute l’année. Nous cherchons aussi à mettre en avant sur chacun de nos nouveaux sites une thématique particulière, comme la présence des animaux au Domaine du Bois aux daims.

INNOVATION

Mettez-vous en œuvre des techniques innovantes ?

Nos projets ont pour la plupart une dimension qui ne supporte pas l’expérimentation. Nous cherchons des solutions techniques éprouvées ; ce qui ne les empêche pas d’être performantes. Nous investissons beaucoup dans des équipements aqualudiques de nouvelle génération ; ils sont indispensables pour nos domaines ouverts 365 jours par an.

DURABILITÉ

Comment intégrez-vous le développement durable ?

Pour diminuer notre impact direct sur l’environnement, les mesures sont prises dès la construction des sites et jusque dans leur exploitation. Nous avons instauré une charte Chantier vert pour limiter les risques de pollution liés à la construction et préserver les zones sensibles. En phase de conception, nous optimisons les projets pour maîtriser les besoins énergétiques généralement au-delà des exigences réglementaires. En matière d’économie de la ressource en eau, nous mettons en place des systèmes à osmose inverse pour les piscines et récupérons les eaux de pluie. Quant aux matériaux, nous exigeons que le bois soit issu d’exploitations forestières certifiées et limitons les produits intégrant des composés organiques volatils.
Le management environnemental de Center Parcs est certifié ISO 14001 depuis 1999. Les impacts majeurs liés à l’exploitation de chaque site sont identifiés avec des objectifs de consommations d’eau, d’énergie, de production de déchets et de biodiversité. Enfin, les pratiques quotidiennes sont cadrées par des procédures précises et font l’objet d’un audit externe.

PERFORMANCE ENERGÉTIQUE

Avez-vous une politique en termes de labels et de certification ?

La plupart de nos projets neufs font l’objet d’une certification HQE et des labels de performances énergétiques. Cela réduit au maximum l’impact environnemental et garanti le confort des utilisateurs. En 2013-2014, 93 % des logements livrés ont été certifiés BBC, THPE ou HQE. Nous sommes précurseurs, puisque, depuis 2010, nous avons mis en place un outil interne baptisé Best afin de piloter la performance développement durable des sites en exploitation. Déployé sur 100 % du périmètre, il permet aux directeurs des résidences et villages d’évaluer le niveau d’avancement de leur démarche, de se mettre en conformité avec la réglementation et les standards du Groupe sur certaines pratiques et de mettre en place une démarche d’amélioration continue par un plan d’action formalisé.

VARIÉTÉ DE STRUCTURE

Privilégiez-vous des techniques constructives ?

En fait nous les diversifions. Les hébergements des Center Parcs sont des constructions à ossature bois ; le programme Premium de Deauville est en structure béton traditionnelle ; alors que le programme Villages Nature utilise pour son principal équipement aqualudique une structure mixte bois-métal. Côté innovation, nous testons plusieurs types de salle de bains préfabriquées avec des prestations premium sur les cottages de Center Parcs récents.

FIDÉLISATION

Quelles sont vos relations avec les acteurs de la construction ?

Bonnes, nous sommes fidèles à nos concepteurs. Avec eux, nous capitalisons sur nos expériences les plus réussies. Mais cela ne nous empêche pas de renouveler nos prestataires en fonction de critères de proximité. Ainsi, 71 % des achats de travaux du Domaine du Bois aux Daims ont été attribués à des entreprises de la région Poitou-Charentes. Dans la pratique, nous cherchons surtout à reproduire une organisation des missions qui a fait ses preuves.

N°352

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°352

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

NF C 15-100, ce qui change dans l'habitat

Interview

NF C 15-100, ce qui change dans l'habitat

L'évolution de la norme NFC 15-100 apporte de nombreux changements dans l'habitat. Les CTB vous proposent d'en connaître le détail avec Philippe Blanchard, référent technique[…]

Le guide 2016 de la sécurité incendie dans les parkings

Interview

Le guide 2016 de la sécurité incendie dans les parkings

"Le réemploi, une pratique à massifier"

Interview

"Le réemploi, une pratique à massifier"

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Plus d'articles